C’est grâce à l’analyse génétique que des experts en Australie ont pu comprendre de