Le photographe américain « Paul Byrne » a publié ces photos frappantes sur ses réseaux sociaux.