Aurores: qu’est-ce que c’est, où et quand peut-on les voir ?

Les aurores polaires fascinent et inspirent les gens depuis des millénaires. Le ciel illuminé de teintes colorées est mentionné dans la mythologie de nombreuses cultures, dont les peuples anciens d’Amérique du Nord, de Scandinavie, de Rome et de Grèce.

Les Européens médiévaux les considéraient comme un signe de la plus haute Grâce au développement de l’astronomie moderne, nous savons maintenant ce que sont les aurores boréales et les aurores australes, ou aurores boréales et méridionales.

Néanmoins, ils restent l’objet d’admiration et de recherches scientifiques, attirant des touristes du monde entier. Et seulement pour ceux qui vivent au nord du 60e parallèle, ce fantastique spectacle de lumière est assez courant.

D’où viennent les aurores ?Les aurores naissent de l’interaction de particules énergétiquement chargées du Soleil avec le champ magnétique de la Terre.

Le champ magnétique près des pôles est plus faible et dans ces zones, certaines particules pénètrent dans l’atmosphère terrestre, où elles entrent en collision avec des particules de gaz. Ces collisions donnent lieu à une lueur, que nous percevons comme des ondes colorées irisées.

Les différences de couleur sont dues à différents types de particules de gaz. Le vert jaunâtre répandu provient de molécules d’oxygène situées à environ 100 km au-dessus de la Terre. L’oxygène à une altitude de 320 km provoque une lueur rouge. Et l’interaction des particules chargées avec l’azote se traduit par des aurores bleues ou violet-rouge.

Où et quand regarder ? La visibilité des aurores boréales et des aurores boréales dépend de nombreux facteurs, comme tout autre type d’activité météorologique. Bien qu’ils soient généralement observés dans les régions éloignées du nord et du sud du globe, il y a eu des cas où ils ont été observés plus près de l’équateur, par exemple au Mexique.

Les aurores peuvent souvent être observées les nuits d’hiver en Alaska, dans le nord du Canada, en Norvège et en Sibérie. Malgré le fait qu’ils se produisent toute l’année, ils ne sont visibles que dans l’obscurité, ils sont donc plus visibles pendant les mois où les nuits sont plus longues.

Comme elles dépendent du vent solaire, les aurores sont plus abondantes pendant les périodes de pointe du cycle solaire. Ce cycle dure 11 ans et se caractérise par une augmentation et une diminution du nombre de taches à la surface du soleil.

Les points d’observation des aurores idéaux se trouvent principalement dans les régions au nord du 60e parallèle. Il s’agit notamment du nord du Canada, du Groenland, de l’Islande, de la Scandinavie, de l’Alaska et du nord de la Russie. De nombreuses organisations maintiennent des sites conçus pour suivre les conditions d’observation optimales.

Comprendre la source des aurores ne les rend pas moins étonnantes. Chaque année, d’innombrables personnes se rendent dans des terres difficiles pour voir les lumières danser dans le ciel sombre de leurs propres yeux. Mais, bien sûr, la contemplation de ce miracle apporte les impressions les plus fortes à l’équipage de l’ISS !

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Ta Petite Pause