La mauvaise action envers les animaux peut faire l’objet d’accusations

Le président a accru la responsabilité pour la mauvaise action envers les animaux. Désormais, les tortionnaires risquent jusqu’à 6 mois de prison. La loi correspondante a été signée la veille. Et publiée sur la chaîne du ministère russe de la Justice, ce qui donc signifie qu’elle est déjà entrée en vigueur.

C’est une bonne initiative, n’est-pas?

Maintenant, vous devrez répondre de la mauvaise action en vertu d’un article criminel. Ainsi, selon la loi, la torture entraînant la disparition d’un animal  peut être punie d’un emprisonnement qui peut durer plus de 6 mois. Cette peine menacée si une telle action se répète à plusieurs reprises. Et une sanction administrative a déjà été infligée pour la première fois.

Il est nécessaire de défendre nos petits amis

Ou l’infraction pénale est la peine maximale pour une violation répétée. Tandis que le minimum est une amende de 12 millions 250 000 soums. Il convient de noter qu’auparavant, seule une amende de 3 à 5 valeurs calculées de base pouvait être menacée pour des actes envers les animaux.

Bravo à tous les auteurs de cette loi

C’est vraiement une bonne initiative par le gouvernement. Ainsi, nos petits amis ont toujours besoin d’aide. Donc, nous devons tous les aider, les défendre, comme il faut.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Ta Petite Pause